COVID-19, une approche ayurvédique

Mis à jour : juil. 20



par le Dr Vana MALI, ayurvedam@sreenilayam, Kerala, Inde

Après avoir publié des articles sur la gestion de crise exemplaire de la crise du Covid-19 par le Kerala (grâce à une approche pluri-disciplinaire .. à suivre un article sur les recommandations de AYUSH ministère de la santé indien) et sur la prise en charge efficace du Prince Charles par le Dr Mattai de Bangalore grâce à l'Ayurveda et l'Homéaopathie, je partage ici avec vous le point de vue du Dr Mali, médecin ayurvédique au nord du Kerala, près de Tricchur avec lequel je collabore depuis plusieurs années pour la promotion de la médecine ayurvédique et de l'art de vivre holistique selon l'Ayurveda et le Yoga.


L’Ayurveda appelle les maladies contagieuses ‘aupasargika rogas’. La pathologie et les symptômes du Covid-19 peuvent être clairement décryptés d’un point de vue ayurvédique et l’Ayurveda dispose d’un potentiel aussi bien curatif que préventif particulièrement intéressant qui se révèle très utile dans le cas du Covid-19 ou de toute autre pandémie future. En tant que communauté mondiale, nous devons en effet nous attendre à connaître d’autres épidémies et à nous y préparer en utilisant le savoir ancestral de l’Ayurveda.

La santé et l’immunité selon l’Ayurveda

La santé en Ayurveda résulte de l’équlibre des Doshas (énergies), Dhatus (tissus) et Malas (excrétion) du corps, d’un état d’esprit satisfait (Santosha) et du fonctionnement harmonieux d’un certain nombre de facteurs internes. C’est cet état de santé équilibré et harmonieux qui est la base et le terreau d’une bonne immunité.


Le corps (Sareeram) est la combinaison de trois facteurs : Doshas, Dhatus, Malas qui découlent des cinq éléments constitutifs (Panchamahabhootas)


Les Doshas (Vata, Pitta, Kapha) constituent l’aspect fonctionnel du corps. Chacune a une fonction bien précise : Kapha créée, Pitta maintient, Vata détruit.


Les Dhatus constituent le côté structurel du corps au travers desquels s’expriment les Doshas. Ils sont au nombre de sept : le résultat de la digestion -chyme- ( Rasa ), le sang (Rakta), le muscle (Mamsa), les tissus adipeux (Meda), le tissus osseux (Asthi), la moelle osseuse (Majja) et enfin les tissus reproductifs (Sukra). La création de ces tissus entraîne une activité métabolique qui génère bien évidemment des toxines. Celles-ci doivent être régulièrement éliminées du corps. Il faut donc impérativement veiller à ce que les canaux d’élimination fonctionnent correctement.


Les Malas sont les déchets des différents processus métaboliques du corps. Ils comprennent entre autres les selles, l’urine, la transpiration. Des germes sont générés par la destruction de ces déchets et ces micro-organismes peuvent constituer jusque 30% des 130 trillions de cellules qui composent notre corps.


Quand les Doshas et leurs fonctions sont en équilibre, elles exécutent correctement leur rôle respectif de création, d’existence et de destruction. Quand l’alimentation est digérée, absorbée et assimilée correctement, les tissus sont en bonne santé. Une fonction digestive optimale au niveau de l’estomac crée le premier tissu : le chyme. Un métabolisme optimal au niveau des sept Dhatus (selon l’Ayurveda, ils se créent à la suite l’un de l’autre du premier au septième) produit OJAS. Ojas est la base de la santé et de l’immunité. C’est une énergie sans aucune capacité à nuire. Un métabolisme performant au niveau des cinq éléments (Panchamahabhootas) permet également de développer un état d’esprit heureux, élément indispensable à la santé. La santé selon l’Ayurveda est donc basée sur le métabolisme, ou feu digestif que l’on appelle Agni.



Les causes de la maladie


Un manque d’harmonie au niveau des Doshas, des tissus en mauvaise santé, des déchets mal éliminés, sans un esprit calme et satisfait et un métabolisme performant nous nous fragilisons et devenons plus sensibles aux risques d’infections virales comme le Covid-19.


La plupart d’entre nous, dans les sociétés modernes, ont un métabolisme très déficient en raison d’une alimentation trop importante et de mauvaise qualité et d’un style de vie sédentaire. Ce style de vie donne lieu à une accumulation de Kapha et Pitta (Athisnigdham : diabète) : accumulation de tissus graisseux et malformation des cellules qui génèrent naturellement un état inflammatoire.


Dans le récit épique du Mahabharata, au moment de l’exil des Pandavas dans la forêt ( Pandavas Vanavasam), le dieu du feu Agni Deva s’approcha de Krishna et Arjuna et se plaint auprès d’eux d’être devenu très faible et sans énergie à force d’utiliser trop de ghee (beurre clarifié) au cours des différentes cérémonies (Yajna ou Honam). Krishna et Arjuna laissèrent Agni se dépenser et brûler de son feu la forêt afin de regagner en puissance. On appelle cela ‘Khandava Dahanam’. Cette histoire nous rappelle combien la vie sédentaire et l’excès de nourriture grasse (Snigdhatha : lubrifiant) peut diminuer le feu digestif et donc le métabolisme.


De nos jours, on entend de plus en plus de personnes être allergiques à différents aliments ou différentes substances. D’un point de vue ayurvédique, le problème ne se situe pas au niveau des aliments mais au niveau de l’accumulation de toxines dans le corps. Dans ce cas, les allergènes sont comme une allumette que l’on approche de bâtons de dynamite, ils sont le catalyseur d’une réaction en chaine à l’intérieur du corps qui peut se manifester par des symptômes très divers.

Pathologie du COVID-19

La même logique peut s’appliquer à une infection virale telle que celle du COVID-19. Le corps ne réagira, ou ne sur-réagira à l’infection que si les Doshas sont en déséquilibre et que si le niveau de toxines est trop important. La propagation du virus dans le corps est fortement facilitée dans le cas d’un milieu fortement toxique. C’est pourquoi l’Ayurveda met particulièrement l’accent sur l’élimination des toxines au niveau du corps comme du mental afin de développer une bonne résistance aux maladies.


Si une personne souffrant de fort surpoids et d’accumulation de toxines (Kapha et Pitta en déséquilibre) est exposé au Covid-19, son corps réagira par une sur-inflammation qui se manifestera par de la fièvre, une inflammation de la gorge, des douleurs dans tout le corps et des problèmes au niveau des bronches et des poumons. En raison de la nature spécifique du Covid-19, Vata va également se déséquilibrer, ce qui entrainera : une aggravation de la sécheresse et de l’aspect collant des cellules, de la fibrose, conditions qui conduiront aux difficultés respiratoires. La modification génétique qui a lieu dans le virus peut également causer des hémorragies cérébrales qui sont une des causes des décès liés au Covid-19.


Selon l’Ayurveda, toutes les maladies se développent selon un schéma identique : Kapha se manifeste en premier, puis Pitta va s’aggraver et enfin le déséquilibre de Vata conclura ce procédé destructeur. Le Covid-19 ne fait pas exception à la règle : la maladie démarre en aggravation de Kapha et Pitta, se transforme d’abord en état de déséquilibre Vata Pitta, pour finir en état de ‘Kevala Vata’ (seul l’état de Vata est vicié).


De récents articles scientifiques parus au Kerala font état de nombreux décès survenus à cause d’hémorragies cérébrales. Selon l’Ayurveda, la raison principale est, au-delà de la modification de l’ADN, qu’il s’agit d’un signe d’aggravation de Pitta. Toutes les affections virales présentent un état d’infection et d’inflammation ‘paithika’.


Les personnes souffrant d’un déséquilibre de Vata avant l’exposition au virus auront d’autant plus de risque de voir la phase Vata de l’évolution de la maladie (fibrose) survenir plus tôt et plus fortement. En raison de la sécheresse générée par Vata, Pitta en excès aura des effets d’autant plus dégénératifs. L’Ayurveda considère que le troisième âge est la période de la vie influencée par Vata, c’est pourquoi les personnes âgées sont malheureusement beaucoup fragiles car elles sont déjà pour la plupart en déséquilibre de Vata. Elles souffrent donc de formes beaucoup plus sévères et hélas souvent fatales de la maladie.


Prise en charge du Covid-19

Dans la plupart des maladies virales dont la jaunisse, la varicelle, le Covid-19, l’allopathie ne propose aucun traitement et la vaccination est la seule solution. Pour sa part l’Ayurveda a une approche précise et systématique qui peuvent aider grandement dans la prise en charge de ce type de maladies.


La prévention est particulièrement importante et elle est fortement conseillée à toutes et à tous. Cette maladie se manifeste d’abord avec un excès de mucosité (Kapha) et affecte la partie supérieure du corps, elle-même dominée par Kapha) . Par conséquent, à titre de prévention, il est conseillé d’éliminer au maximum dans l’alimentation tous les éléments qui risquent d’augmenter Kapha. Le corps étant le résultat de notre alimentation, il est important d’attacher une attention toute particulière à notre nourriture car c’est d’elle que dépend notre santé.


Voici une liste non exhaustive des actions préventives essentielles :

1. Eviter les aliments lourds, les aliments gras et frits, les gâteaux, le sucre, le yaourt, la glace, les aliments non végétariens, la ‘junk food’, les aliments préparés d’avance.

2.Boire de l’eau chaude dans laquelle on a fait infuser du gingembre ou du curcuma frais tout au long de la journée

3.Manger des plats juste après les avoir cuisinés, surtout des fruits et des légumes. Eviter les salades, les restes, les plats industriels. Les plats comme le kitchadee (riz et soja vert) sont très bons pour la santé.

4. prendre deux ou trois repas par jour et ne pas grignoter entre deux car cela affaiblit le feu digestif et augmente l’accumulation de toxines.

5. Eviter l’alcool et les boissons gazeuses qui affaiblissent le foie (organe particulièrement visé par les infections virales).

6. Pratiquer le Yoga (Asana et Pranayama) et la marche pour maintenir le corps en action, le mental paisible et développer la capacité respiratoire.

7. Se doucher tôt le matin et le soir.

8. Se brosser les dents après chaque repas.


Pour les personnes atteintes par le virus, une consultation et un diagnostic par un Vaidya (médecin ayurvédique diplômé) s’impose avant toute prescription. Voici à titre d’information les médicaments qui peuvent être prescrits selon le patient, sa nature et ses symptômes .


Pancha Thikthakam Kashayam

Amrudotharam Kashayam

Drakshadi Kashayam

Dasamoolakatuthrayam Kashayam

Vyagryadi Kashayam

Varanadi Kashayam

Gulguluthikthakam Kashayam

Mukkamukkaduvadi Gulika

Vettumaran Gulika

Gorochanadi Gulika

Swasanatham Gulika

Vilwadi Gulika

Kanchanara Guggulu


Panchathikthakarishtam

Amritarishtam

Vasaristham

Kanakasavan

Dasamoolarishtam

Vyshadi Vatakam

Thallespathradi Choornam


Dasamoolaradayanam

Thamboola Lehyam

Mrideekadi Lehyam

Sidhamakara Dwajam

Kasthoori Kalpa Rasayanam

L’Ayurveda dispose d’un grand arsenal de mesures préventives des épidémies ainsi que des protocoles de soins des différents virus. La mesure principale étant, pour l’humanité de prendre conscience qu’il est nécessaire de maintenir un état de santé optimal grâce au savoir ancestral de l’Ayurveda afin de pouvoir faire face et d’éviter dans le futur les drames que nous connaissons aujourd’hui. De même, les patients du Covid-19 qui pourront bénéficier de traitements ayurvédiques professionnels en ressentiront les bienfaits. Il n’est en tous les cas pas envisageable de considérer qu’un vaccin soit la seule solution.

© Dr Mali

Ayurvedam at Sreenilayam

www.ayurmali.com

drkrvmali@yahoo.com

traduction, contact en france pour tout renseignement complémentaire

anne vanackère

www.amshakerala.com

amsha@amshakerala.com


#ayurveda #ayurvedakerala #covid19 #stayhealthy #youareimportant #immunity #naturalhealth #ayurvedicmedecine #ayurvedatips #ayurvedaeveryday #ayurvedagram #medecinedouce #santeholistique


UNWIND

RESET

RESTORE

le webzine de l'Ayurveda

don't compromise yourself,

you're all you've got

J. Joplin

chemin de vie

IGNITE

INSPIRE

REVEAL

que votre lumière intérieure éclaire toute votre vie

Anne VANACKERE sciences & spiritualités indiennes

679 avenue de la république F- 59110 La Madeleine  +33 (0)6 30 34 53 28 amsha@amshakerala.com www.amshakerala.com