brrr.... s'armer contre le froid avec l'Ayurveda

Mis à jour : janv 24





Il n'y a plus aucun doute, l'hiver est là ! Vent, pluie, froid, journées de plus en plus courtes, nature prête à hiberner .. Il est grand temps de renforcer notre corps de l’intérieur pour lui donner la force de tenir jusqu'au printemps face aux agents pathogènes et au manque de lumière. Les fluctuations de température, les courants d'air, l'humidité ... tous les ingrédients sont réunis en cette période de l'année pour attraper un rhume. Il est donc impératif de renforcer le corps de l’intérieur, en prévention ou pour venir à bout d'un bon gros rhume bien installé.

Le rhume ne date pas d'hier, qu'on se rassure ! Dans la Charaka Samhita on le surnomme Pratishyaya ... vous pourrez donc dorénavant dire 'j'ai attrapé un Pratishaya' ;-) Il s'agit d'une infection commune et bénigne, mais si on ne la traite pas à temps, les complications peuvent être nombreuses.

En Ayurveda on distingue 5 types de rhume : lié au déséquilibre de Vata, de Pitta, de Kapha,du sang, ou du déséquilibre des trois Doshas (rhume chronique). Les symptômes du rhume varient d'une Dosha à l'autre. Les personnes dominées par Vata sont souvent affectées par la sécheresse des muqueuses, la toux sèche et l’enrouement, tandis que celles dominées par Kapha ont le nez bouché et la toux grasse. Dans le rhume, comme dans toute pathologie, la composante inflammatoire est au premier plan liée à Pitta Dosha, qui se manifeste par rougeur et inflammation des muqueuses et de la fièvre.


Petit rappel, en Ayurveda on n'ignore pas les conditions météorologiques, bien au contraire, mais on estime qu'une personne dont la Nature (Prakriti) est en équilibre grâce à un style de vie adapté à celle-ci aura une capacité immunitaire suffisante pour résister et ne pas tomber malade ; la maladie ne faisant des victimes que parmi les personnes en état de Vikriti, déséquilibre de leur nature ou de leur métabolisme.


'Un traitement est inutile sans l'accompagnement d'une diète adaptée'

Avant d'ingurgiter sirop, pastilles et autres, n'oubliez pas le vieil adage "un simple rhume dure sept jours, si on le soigne il dure une semaine" ! Dans cette optique, l'Ayurveda préconise donc avant tout une alimentation spécifique sans laquelle aucun traitement ne pourra entraîner de résultats vraiment significatifs et durables. Il est également conseillé d'utiliser des épices favorisant la digestion comme le curcuma, le poivre, le clou de girofle et la cannelle. Ces épices s’utilisent parfaitement dans les thés, les curries ou les soupes. Une autre épice fantastique est le gingembre. Le gingembre a un effet anti-inflammatoire et devrait idéalement être consommé dans la nourriture, l’eau chaude ou le thé.


Aliments à consommer en priorité en cas de rhume : potages, curries végétariens, bouillons, tisanes pour réchauffer le corps, favoriser la sudation et l'élimination des toxines. En complément du gingembre et du curcuma déjà évoqués plus haut pour leurs vertus antivirales, anti infectieuses, optez également pour des épices apaisantes comme le fenouil, l’anis et la cardamome. Boire beaucoup a également un effet expectorant et favorise le sommeil. Parce que le sommeil et le repos sont l’élément indispensable pour soutenir l’organisme dans son processus de défense.


Aliments à éviter en cas de rhume : les crudités, les fruits crus, les produits animaux, les aliments sucrés, gras et acides doivent être évités car ils favorisent l’inflammation dans le corps et favorisent le dépôt d'Ama. Ama peut se traduire par déchets métaboliques. Ceux-ci se déposent dans le système digestif, altérent la circulation énergétique et entraînent le déséquilibre des Dosha. Ce déséquilibre est considéré comme le catalyseur, selon l'Ayurveda des diverses pathologies qui nous affectent dès lors que notre Nature (Prakriti) n'est plus en harmonie (par rapport à sa forme initiale à notre naissance)... je sais, je me répète .. moi j'appelle cela le travail de la goutte d'eau sur la pierre ;-)


Comme vous pouvez le voir, certaines approches thérapeutiques de l’Ayurveda se recoupent avec des remèdes 'de grand mère' bien connus, qui sont transmis de génération en génération en occident. Contrairement à l’approche allopathique, l’Ayurveda contrôle le processus de guérison par la nutrition. L’alimentation douce soulage le corps et lui permet de se concentrer sur la lutte contre les agents pathogènes et la régénération.


Cependant, le mythe selon lequel le citron est utile pour renforcer le système immunitaire persiste. D’un point de vue ayurvédique, cette hypothèse doit toutefois être considérée avec prudence, car l’acide irrite les muqueuses, favorise les réactions inflammatoires et constitue un terrain fertile pour les agents pathogènes. Comme alternative, vous devriez plutôt laisser fondre une cuillère de miel dans votre gorge chaque jour, car il a un effet anti-inflammatoire et calme les muqueuses irritées.

Enfin, quelques pratiques simples à mettre en place en cas de rhume :

- maux de gorge : faire une ou deux fois par jour des gargarismes d'eau tiède dans laquelle on a mélangé sel et curcuma en poudre ;

- nez bouché : faire des inhalations, de préférence le soir afin de ne pas s'exposer à l'extérieur ensuite et pour mieux respirer la nuit. On trouve de très bons mélanges d'huiles essentielles (à base entre autres de pin, gaulthérie, eucalyptus, cannelle, poivre, menthe poivrée ..) dans le commerce.


Bon hiver à toutes et à tous, très heureuses fêtes de fin d'année .. on en reparle très vite dans les prochains posts !!







sources : 'Ayurvedic cure for common diseases' Dr N. A. Murthy ; 'Ayurvedic Herbs and Spices: God's own Apothecary: Ayurvedic Home Remedies for daily use' Dr Vinod Verma


Anne VANACKERE

MD Vedic Psychology, Ayurveda Consultant

679 avenue de la république

F-59800 lille

M + 33 (0)6 30 34 53 28

E amsha@amshakerala.com

©2019 par AV avec wix.com